Emma Lohoues: le recit d’une incroyable journée

Emma Lohoues: le recit d’une incroyable journée

Emma Lohoues a été entendue à la Préfecture de Police d’Abidjan et la liste de tous les participants à son anniversaire du samedi 18 avril dernier élaborée, a appris le média 7info auprès d’une source sûre proche du ministère de la sécurité et de la protection civile.
Après coup, elle a été conduite devant un juge du Tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau pour y subir la rigueur de la loi par une condamnation pénale à 6 mois avec sursis. Ses comparses de nuit, eux sont recherchés pour l’heure.


QUE S’EST IL PASSÉ ?
L’actrice ivoirienne a été convoquée ce lundi 20 avril par la police pour avoir fêté son anniversaire en violation du couvre-feu et violation présumée des mesures barrières contre le covid-19. L’artiste Le Molare, est aussi recherché par la police, étant donné qu’il a été vu dans les vidéos.
Une sorte d’incroyable fête a été organisée dans une résidence pour célébrer l’anniversaire de l’actrice Emma Lohouès. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, on voit que les mesures barrières imposées par le gouvernement ivoirien ne sont pas respectées.
Le vendredi 17 avril 2020, la jeune actrice et membre de la jet set ivoirienne, célébrait ses 34 ans. Elle célébrait cet anniversaire en présence de ses camarades du milieu du show biz, chose qu’elle a faite, en violation des mesures sécuritaires édictées par les pouvoirs publics.
« La loi est impersonnelle et s’inflige à tous. Personne n’est au-dessus de la loi », a assuré le commissaire principal Bleu Charlemagne, lors du point presse sur la situation du covid-19 ce lundi 20 avril.
« Elle pourrait être condamnée à payer une amende, à distribuer des kits sanitaires, et à s’engager dans une campagne de sensibilisation pour demander que les populations évitent de suivre le mauvais exemple qu’elle a donné », croyait savoir une source qui’a souhaité garder l’anonymat. Apparemment un coup de communication pour sauver la mise à la belle jeune fille.
Depuis la confirmation des cas de coronavirus en Côte d’Ivoire, le conseil national de sécurité a proposé des mesures que les populations doivent respecter. Ce sont entre autres, le respect de la distanciation sociale d’un mètre, plus de salutations, ni d’accolades, plus de rassemblements de plus de 50 personnes.
Ainsi déjà, le samedi dernier, la police a fait une descente dans un bar ouvert dans la commune de Yopougon (Abidjan Ouest) pour violation de couvre-feu. Le gérant et le Dj ont été mis aux arrêts.
L’incroyable anniversaire semble se transformer cette fois en incroyable cauchemar !
A ce jour, la Côte d’Ivoire enregistre 847 cas confirmés de la maladie à coronavirus, 260 guéris et 9 décès.

Facebook Comments

Laisser un commentaire