Violences conjugales présumées : Le mari a été libéré
Libération du mari

Violences conjugales présumées : Le mari a été libéré

Tidiane Droh a été interpellé par la police le samedi 18 avril 2020 pour violences conjugales présumées à l’encontre de sa concubine tombée d’un immeuble à Yopougon, cité Mamie Adjoua, il a été libéré ce mercredi 22 avril 2020.

arrestation partenaire violent
arrestation violences conjugales

C’est le procureur de Yopougon qui a ordonné la libération, après 48h de garde à vue, renouvelée une fois. En dépit de ce que la famille de la victime présumée aurait confié à une délégation du ministère de la Famille, relative à des violences supposées perpétrées sur la jeune femme, par le jeune cadre de banque . La libération du désormais ex mis en cause a été facilité par la compagne de ce dernier , car celle-ci a nié toutes violences conjugales à son encontre à travers une vidéo .

Facebook Comments

Laisser un commentaire