Dans la nuit du 15 Janvier le rappeur ElJay du groupe Knb s’est livré à un clash spectaculaire sur Twitter;

Répondant à un tweet datant de janvier 2019, le jeune « loup » n’a pas fait preuve de délicatesse et a fini par se faire « pulvériser » par toute la twittosphère ivoirienne (pourtant divisée en temps de paix).

Lors du clash en question, l’artiste a fait montre d’une agressivité verbale sans précédent, si bien qu’il a fini par révéler (sans doute sous l’effet de la colère) l’existence d’une blacklist secrète dans le showbiz ivoirien.

En effet, son tweet affirmait:

Et puis ta bz gueule sinon c’est Black liste qui va te gagner cadeau batarnini la !

https://twitter.com/eljaykiffnobeat/status/1217270671841136641

De quelle blacklist parle-t-il?

Quels sont les noms qui composent cette blacklist?

Qui sont les auteurs de cette blacklist et quelle est l’étendue de leur pouvoir dans le showbiz ivoirien?

Autant de questions suscitées par l’étrange affirmation du jeune rappeur, piqué au vif parceque traité de « choriste » par les internautes ivoiriens.

Ce n’est pas la première fois que ce groupe de rap inconnu avant son feat avec Dj Arafat fait parler de lui de la plus mauvaise des manières;

L’an dernier c’était son lead vocal Didi B qui se faisait ridiculiser par le micro-influenceur Alexo qui défendait une des fans du groupe contre les injures sexistes et mysogines de ce rappeur connu pour son arrogance;

En août, Elown, un autre membre du groupe, avait aussi fait l’objet de « lynchage » suite à un statut whatsapp enfantin qu’il s’empressa d’effacer après en avoir constaté l’ampleur sur son nombre d’abonnés.

Pour certains observateurs, la blacklist dont parle Eljay existe réellement et comporte les noms de rappeurs concurrents que le groupe Kiff No Beat considère comme une menace, tels que Fireman ou Defty (meilleur rappeur de Côte d’Ivoire)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *